Les factures d’électricité ne cessent d’enfler chaque année et bouleversent le pouvoir d’achat des ménages. En effet, avec la hausse globale du prix énergétique, les Français consacrent une grande partie de leurs dépenses domestiques à leur facture. Heureusement qu’il existe des solutions efficaces qui permettent de réduire considérablement leur coût, et c’est ce que vous allez découvrir à travers cet article.

Comparer les nombreuses offres des fournisseurs

À partir de 2007, le marché du gaz et de l’électricité est ouvert à la concurrence. Depuis, plusieurs fournisseurs alternatifs proposent mille et une offres à des tarifs plus intéressants que les coûts réglementés des fournisseurs historiques. Une excellente manière d’alléger votre facture d électricitéLes options tarifaires de ces nouveaux fournisseurs vous permettent d’économiser jusqu’à 25 % sur le prix du kWh d’électricité HT. Il n’est donc pas étonnant que leur nombre n’arrête pas de croître. D’après la CRE, pas moins de 30 % de nouveaux contrats d’électricité ont été souscrits à des fournisseurs alternatifs. Alors, pour vous aider à ne pas vous perdre dans cette jungle, vous devez étudier les différentes offres proposées par les nombreux fournisseurs. Pour ne pas perdre du temps, vous pouvez utiliser un comparateur électrique en ligne qui montre les meilleurs tarifs d’électricité du marché français.

Régler son chauffage à une température idéale

Plus loin devant l’eau chaude sanitaire, la cuisson, l’éclairage ou encore l’électroménager, le chauffage occupe la première place en matière de consommation énergétique. Ainsi, pour faire des économies, mieux vaut chauffer au plus près de ses véritables besoins. Vous devez également penser à arrêter ou à minimiser au maximum le chauffage dans les pièces où vous ne vivez pas. Les toilettes et le couloir en sont deux exemples : cela ne vous servira à rien de les chauffer à outrance. N’oubliez pas également que des températures idéales offrent un sommeil de bonne qualité, et vous permettent de réaliser des économies.

L’ADEME ou Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie vous recommande des températures variables d’une telle ou telle pièce du logement :

  • 16 °C dans les chambres à coucher
  • 19 °C dans les pièces à vivre
  • 21 °C dans la salle de bain
  • Ainsi qu’une baisse de 3 degrés dans toutes les pièces le soir venu (hors chambres)

Afin de réguler la température de manière localisée, vous pouvez faire installer des robinets thermostatiques. Sachez que minimiser la température de 1 °C vous permet d’effectuer en moyenne 7 % d’économies d’énergie sur votre facture de chauffage.

Entretenir annuellement sa chaudière

Faire réviser sa chaudière est une obligation légale qui permet de faire 8 à 12 % d’économies sur sa consommation électrique, et ce, indépendamment de l’aspect sécuritaire de l’opération. Elle doit être effectuée par un expert afin d’assurer un chauffage à la fois efficace et sûr. Sachez qu’une chaudière entretenue de façon fréquente aura une durée de vie relativement plus longue. À l’inverse, un dispositif mal entretenu a plus de chances de dysfonctionner et présenter des performances très basses. En outre, il est idéal de ne pas prendre le risque d’émission de monoxyde de carbone en forte quantité. Un entretien professionnel permet de déceler ce genre d’émission, d’où l’intérêt de le réaliser chaque année. Généralement, ce sont des appareils bouchés, mal entretenus ou privés de ventilation qui sont la cause du problème.

S’occuper de ses équipements de froid

Hors eau chaude et chauffage, le froid constitue le premier poste de dépense sur la facture d électricité : un réfrigérateur peut consommer 400 kWh/an et un congélateur 550 kWh en moyenne. Ces équipements consomment encore plus s’ils ne sont pas utilisés de manière correcte. Le frigo doit être à une température entre 2,7 et 4 °C, et pour s’en assurer, vous pouvez utiliser un thermomètre pour réfrigérateur. Positionnez votre congélateur et votre réfrigérateur intelligemment : les équipements de froid n’apprécient ni le voisinage du radiateur ou du four ni de l’ensoleillement. Pensez aussi à les dégivrer fréquemment, car un dispositif givré consomme plus d’électricité. Dès que le givre atteint une épaisseur de 3 mm, il est capital d’entretenir l’appareil sous peine de voir sa facture hausser de 30 %.

Utiliser la source énergétique la moins chère

En moyenne, le chauffage constitue 60 % de la consommation énergétique. Pourtant, la facture de chauffage peut doubler en fonction de l’énergie sollicitée. Malheureusement, bon nombre de consommateurs l’ignorent. Beaucoup disposent d’une cheminée à foyer ouvert et gagneraient à y installer un poêle à foyer fermé, plus efficace afin de se chauffer. De nombreux de ménages sont chauffés à l’électricité et pourtant leur habitation est raccordable au réseau de gaz naturel. S’il est question d’un habitat de moyen et de grande taille, le relier au gaz et y faire des travaux peut être très intéressant. En effet, le prix du kWh est potentiellement moins élevé que pour l’électricité. Pour éviter des dépenses conséquentes en ce qui concerne la nouvelle installation, vous pouvez prendre contact avec des sites spécialisés comme www.choisir.com pour comparer les meilleures offres du marché.