Les variations dimensionnelles du bois ne doivent pas être ignorées. En d’autres termes, il ne faut perdre de vue que ce matériau vivant gonfle et se dégonfle. Sensible aux variations climatiques, aux rayons ultra-violets et aux infections biologiques, sa durabilité dépend des techniques de protection appliquées. Dans cet article, nous allons vous expliquer en quoi consiste la lasure, ses différentes applications et ses avantages.

Qu’est-ce qu’une lasure ?

Il s’agit d’un type de peinture fluide et semi-couvrant. Cette technique de préservation laisse apparaitre les nœuds de bois et ses veinages. D’une part, elle offre une protection optimale à ce matériau. D’autre part, elle permet de le décorer. Il convient de rappeler qu’elle consiste à appliquer une couche microporeuse et filmogène pour apporter un maintien solide au bois le protégeant ainsi des intempéries. La peinture utilisée n’étouffe pas le matériau. Elle le laisse respirer empêchant l’apparition de zones gonflées.

Sachez qu’il y a 5 variantes parmi lesquelles vous pouvez choisir celle qui offre le meilleur niveau de confort au moment de l’application, une exécution rapide et des teintes adaptées :

  • Le fluide solvanté : Il est parfait pour mettre le veinage du bois en évidence.
  • Le gel solvanté : Contrairement au fluide, il possède une texture compacte. Voilà pourquoi il présente un confort inégalable pendant son application. Il est utilisé pour protéger les poutres en hauteur et les sous-toitures. De plus, le gel permet d’obtenir le même rendu esthétique que le fluide.
  • Le traitement HES solvantée : Ce produit vous épargner l’application une couche supplémentaire grâce à sa texture en gel particulièrement couvrante.
  • La couche déco acrylique ou à l’eau : Cette technique est prisée pour sa valeur décorative. Elle offre une large variété de couleurs et de nuances.
  • Le traitement opaque acrylique : Cette peinture est idéale pour camoufler les irrégularités des teintes. De plus, elle possède un pouvoir opacifiant inégalable.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur : « lasure-prod.com« 

Comment procéder à l’application ?

L’application d’une lasure est une procédure assez simple. Il faut toutefois utiliser les bons outils et suivre scrupuleusement les étapes requises pour poser le produit. De plus, vous devez choisir cet enduit en fonction du type de bois à traiter. Selon le produit, vous devez vous équiper d’une brosse, d’un pinceau, d’un rouleau ou un pistolet. Voici ci-dessous les démarches nécessaires pour obtenir un résultat professionnel :

  1. Préparez la surface à traiter. Pour du bois brut, vous devez poncer, brosser puis dépoussiérer avant d’appliquer un enduit anti-grisaillement. Suivez les mêmes étapes si vous avez du bois neuf. En revanche, vous n’aurez pas besoin d’une couche de protection. Bois lasuré ? Poncez la surface délicatement en utilisant un abrasif fin. Procédez au brossage puis au dépoussiérage. Si vous constatez que l’ancienne couche de protection s’est décollée, optez pour un décapage en amont. Pour du bois vernis ou peint, il faut commencer par un décapage. Ensuite, poncez la surface, brossez et dépoussiérez. Pour finir, si vous devez traiter du bois de mauvaise qualité, n’oubliez pas d’appliquer un insecticide sur le support infecté.
  2. Sur les bois durs et exotiques, appliquez une sous-couche afin de faciliter l’adhésion du produit.
  3. Appliquez généreusement une première couche en suivant le sens du veinage du bois.
  4. Laissez sécher en respectant le temps indiqué sur l’emballage.
  5. Utilisez un abrasif très fin pour égrener le bois et faciliter l’adhésion de la couche suivante. Passez ensuite au brossage puis dépoussiérez.
  6. Appliquez une deuxième couche puis laissez sécher.
  7. Appliquez une troisième couche si votre bois est poreux ou trop exposé aux intempéries ou aux rayons U-V.
  8. Enfin, utilisez du white-spirit pour nettoyer vos produits.

Le rendu esthétique : une finalité incontournable

Pour des fenêtres avec un rendu final irréprochable, vous devez bien choisir l’aspect et les teintes de votre lasure bois. Le résultat esthétique obtenu diffère en fonction de :

  • l’essence du bois ;
  • le nombre de couches ;
  • le choix d’un enduit neutre ou teinté.

Pour ne pas être déçu, nous vous recommandons d’essayer l’enduit sur une partie de vos fenêtres. Cela vous permettra de vous faire une idée sur la réaction du produit à votre support. Cependant, il faut avant tout définir vos attentes. Le choix du traitement va laisser les veinages du bois apparentes ou les dissimuler derrière une couche plus nuancée en couleurs. Vous devez donc tenir compte de certains critères comme le style de votre façade et le climat de votre région.