Les travaux d’isolation thermique figurent parmi les priorités à envisager lorsque l’on souhaite rénover son bâtiment. Découvrez au fil de cet article pour quelle raison, ainsi que les différentes méthodes d’isolation des murs et les aides financières prévues par l’Etat.

Quelles sont les différentes méthodes d’isolation des murs ?

Isoler les murs d’un logement peut se faire de différentes manières : par l’intérieur ou par l’extérieur, comme mentionné sur cette page. Les techniques utilisées sont multiples et offrent différents types d’avantages.

Isolation des murs par l’extérieur

Isolation des murs par l’extérieur : la solution à envisager en priorité lorsqu’elle est réalisable. Cette méthode permet de traiter davantage de ponts thermiques tout en conservant l’inertie des murs et en laissant intacte la surface habitable. Elle est toutefois plus onéreuse que par l’intérieur, et peut impliquer des travaux annexes au niveau des fenêtres ou des gouttières par exemple. Plusieurs techniques possibles :

  • ·        L’isolation par enduit isolant, qui consiste à projeter ou à coffrer un enduit isolant sur le mur à l’extérieur du logement. L’ensemble est recouvert d’un crépi de finition. Cette méthode ne permet pas systématiquement d’atteindre les critères définis par les aides financières.
  • ·        L’isolation sous enduit, qui implique de coller ou de visser au mur des panneaux isolant. Un treillis collé vient recouvrir l’ensemble, puis un enduit de finition. L’option la moins onéreuse par l’extérieur.
  • ·        L’isolation sous bardage, qui consiste à installer des panneaux isolants entre des montants fixés sur le mur. Le tout est recouvert d’un film pare-pluie, tandis que des tasseaux horizontaux assurent la pose d’un bardage extérieur à l’origine d’une lame d’air isolante.

Isolation des murs par l’intérieur

Isolation des murs par l’intérieur : méthode moins onéreuse que par l’extérieur, elle n’altère pas l’apparence extérieure du bâtiment. Néanmoins, elle vient empiéter sur la surface habitable et implique de condamné l’accès aux pièces adjacentes durant les travaux. Là aussi, plusieurs méthodes :

  • ·        Les enduits isolants : il s’agit de projeter des complexes mêlant liants et fibres végétales, ou bien de les coffrer.
  • ·        L’isolant en vrac : soufflé ou projeté, l’isolant se maintient au niveau du mur à l’aide de panneaux de parement.
  • ·        Les panneaux isolants : cette technique consiste à coller des panneaux sur le mur, ou bien à les visser sur des lattes métalliques ou en bois. Cela permet, à l’image du bardage pour l’extérieur, de générer une lame d’air entre le mur et l’isolant.

Quels sont les avantages d’isoler ses murs ?

Les avantages de l’isolation des murs sont nombreux ! Selon l’Ademe agence de la transition écologique), cette zone est responsable de 20 à 25% des déperditions thermiques au sein d’un bâtiment mal isolé. Isoler permet d’endiguer ces pertes de chaleur et donc de réaliser des économies d’énergie.

C’est aussi un meilleur confort thermique tout au long de l’année, été comme hiver. Par ailleurs, un bâtiment bien isolé prend de la valeur sur le marché immobilier, et les travaux sont éligibles aux aides à la rénovation énergétique !

Existe-t-il des aides pour la rénovation thermique de vos parois murales ?

Il existe bien des aides pour la rénovation thermique de vos parois murales. En effet, l’isolation des murs vous permet de bénéficier de la prime énergie du dispositif des CEE (certificats d’économies d’énergie). Cette aide est cumulable avec le dispositif MaPrimeRénov’ qui remplace entre autres le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Plus d’informations dans cet article.

Et d’autres aides peuvent venir s’y ajouter : c’est le cas de la TVA au taux réduit de 5,5%, du chèque énergie, de l’éco-prêt à taux zéro, ou encore des aides locales proposées par certaines collectivités locales.