Si vous souhaitez réaliser une rénovation de vos combles perdus, combles aménagés, ou faire changer vos fenêtres, vous devez savoir par où commencer et surtout déterminer votre éligibilité aux aides financières disponibles.

Réaliser un diagnostic énergétique

Avant de réaliser des travaux d’isolation de la maison, il est important d’évaluer votre consommation énergétique et de trouver les points d’amélioration dans votre maison et votre façon de consommer. La façon la plus simple d’y arriver est de se référer au diagnostic de performance énergétique.

Ce document permet d’évaluer la performance de votre logement grâce à une note comprise entre A et G. Dans un logement ancien, il est rare d’obtenir la meilleure note qui est souvent réservée aux nouvelles constructions. Si votre DPE donne une mauvaise note à votre logement, il donne également des possibilités d’amélioration afin de savoir par où commencer les travaux.

Le DPE est obligatoire lors de la mise en vente ou location d’un bien. Dans les possibilités d’amélioration, vous pouvez aussi découvrir si les travaux envisagés peuvent avoir droit à des aides pécuniaires pour vous aider à financer. Si vous voulez en savoir plus sur les façons d’isoler sa maisoncliquez ici.

L’éligibilité aux mesures fiscales

Pour inciter les ménages à rénover thermiquement leur logement, l’État a mis en place un certain nombre de mesures fiscales. Le crédit d’impôt est la mesure la plus connue et vous permet de déduire de 15 % à 30 % du montant des travaux de votre impôt sur le revenu. Cette mesure est valable même pour les foyers fiscaux non imposables : l’État reverse simplement l’argent sous forme de prime.

Tous les foyers fiscaux peuvent également avoir droit à la TVA réduite ou intermédiaire. Pour l’achat de matériaux d’isolation des combles ou autres travaux, vous bénéficiez d’une TVA réduite de 5 %. La main-d’œuvre utilisée pour une isolation de toiture ou autre partie de la maison bénéficie d’une TVA intermédiaire de 10 %.

Dans certaines communes, vous pouvez également bénéficier d’une exonération temporaire de la taxe foncière à partir d’un certain montant de travaux. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie.

L’éligibilité aux autres aides financières

D’autres aides financières ont été mises en place pour vous aider à réaliser votre isolation des combles ou autres travaux de rénovation : prime énergie, aides de l’ANAH, prêt à taux zéro… Certaines de ces aides sont soumises à un plafond de revenus ou peuvent permettre aux foyers modestes de recevoir plus d’argent.

La prime énergie est valable pour tous les foyers mais son montant et mode d’attribution peuvent varier en fonction du fournisseur d’énergie à qui vous faites appel. A vous de négocier votre prime et de choisir l’offre qui vous convient le plus. Les aides de l’ANAH sont strictement soumises à revenus et vous devez respecter un certain nombre de conditions pendant et après les travaux. Toutefois, l’organisme peut financer plus de la moitié de vos travaux et est compatible avec les autres aides.