Souvent peu connus du grand public, les matériaux d’isolation écologique possèdent pourtant de nombreux avantages, et certains sont même recommandés dans le cadre de certains travaux d’isolation. La ouate de cellulose par exemple, a tout de l’isolant parfait.

Les différents types de matériaux écologiques

Il existe de nombreuses alternatives aux isolants classiques comme la laine de roche ou la laine de verre. Parmi les isolants écologiques, le plus connu est sans doute la laine de chanvre, l’un des premiers produits popularisés.

Pour l’isolation des combles perdus, on lui préfère souvent la ouate de cellulose, très économique et particulièrement efficace, en plus d’être idéale pour être soufflée dans des combles. Vous trouverez différents types de ouate de cellulose sur monisolationecologique.com/.

À la laine de chanvre, on préfère aussi souvent la laine de bois ou les fibres de bois, dont les capacités de déphasage sont bien plus élevées que le chanvre. Certains produits sont particulièrement efficaces. Pour découvrir la laine de bois steicocliquez ici.

D’autres isolants écologiques sont moins utilisés mais tout aussi efficaces. Le lin en panneaux ou le coton recyclé par exemple, sont très simples à mettre en œuvre dans le cadre de travaux de rénovation thermique. Les plaques de liège sont aussi considérées comme le matériau d’isolation parfait : elles sont imputrescibles, étanches, naturelles et incombustibles.

Pourquoi opter pour une isolation écologique ?

Pour limiter l’impact écologique du parc privé d’habitations, le gouvernement a mis en place une grande politique d’isolation intérieure pour les particuliers. Si tous les isolants disponibles sur le marché sont efficaces, les isolants écologiques ont toutefois pour avantage de réduire fortement l’impact sur l’écologie, grâce à leur procédé de fabrication.

Les isolants d’origine végétale (ou animale pour la laine de mouton) ne sont pas moins efficaces que d’autres produits, et répondent aux mêmes normes de performance énergétique que des produits plus classiques : étanchéité à l’humidité, résistance au feu, capacités d’inertie thermique…

Quand on regarde la note globale des différents isolants thermiques, les isolants naturels ont clairement l’avantage en raison de leur impact écologique global fortement réduit. Attention toutefois, certains isolants nécessitent forcément un traitement.

Les prix des matériaux écologiques

C’est sans doute le frein qui empêche certains particuliers de se tourner vers les isolants écologiques : leur coût est souvent bien plus élevé que des isolants plus classiques.

En règle générale, il faut débourser entre 25 et 75 euros du m2 pour faire isoler son logement avec des produits écologiques. La laine de bois, très efficace, fait partie des produits les plus chers.

La ouate de cellulose toutefois, est l’exception qui confirme la règle. Elle n’est que quelques euros plus chère que la laine de verre pour des performances équivalentes, et c’est l’isolant idéal pour l’isolation des combles perdus. Les artisans vous orienteront souvent vers ce choix dans le cadre de travaux de rénovation thermique.