Le coffrage a pour rôle de donner la forme souhaitée au béton. En effet, il sert d’emplacement provisoire du béton durant son temps de séchage. Il permet aussi de travailler sa surface, surtout si vous optez pour du béton apparent dans votre construction. Il existe différents types de coffrage de béton. Pour chaque type, la réalisation est aussi effectuée dans une technique spécifique. Découvrez davantage dans ce billet les techniques de coffrage en béton.

Coffrage de béton : un métier à part entière dans la construction

Un élément incontournable en construction, le coffrage est nécessaire lors du coulage du béton. D’un point de vue plus simple, le coffrage assure la prise en forme du béton. Il sert de moule pour adapter le béton à la forme souhaitée, comme pour un coffrage dalle de plancher ou encore pour la construction des murs. Sa réalisation nécessite l’application de techniques plus spécifiques. C’est pourquoi on assiste aujourd’hui à la naissance d’un nouveau métier dans le domaine du bâtiment, celui de coffreur. Si dans le temps effectivement, la technique utilisée par l’artisan inclut l’usage du bois, telles des planches récupérées. Dans les grands chantiers de construction de nos jours, les coffreurs manient l’acier et le béton vibré. Dans tous les cas, grande ou petite construction, le coffrage doit être réalisé convenablement. Son type est choisi en fonction de plusieurs paramètres, dont les formes prévues, le poids du coffrage, la mise en œuvre et le type de parement à obtenir pour la finition. En fonction de votre projet, des professionnels, comme sur www.doka.com, vous conseilleront mieux sur le type de coffrage et la technique la plus adaptée pour sa réalisation.

Les différents types de coffrage pour béton

Le coffrage représente l’outil principal dans la mise en œuvre du béton. Sa qualité et sa finition ont une influence indéniable sur la prise en forme du béton. Ainsi, en fonction du projet et des formes souhaitées pour le béton, il existe trois principaux types de coffrages. En premier lieu, vous avez le coffrage horizontal qui est surtout utilisé pour le coffrage plancher et le coffrage dalle. Dans ce cas précis, le coffrage est renforcé par un étaiement. Il est d’ailleurs possible d’opter pour la location d’étaiement chez des professionnels. En fonction de l’ampleur de votre projet, vous pourrez choisir entre un coffrage plancher traditionnel avec de la poutrelle en bois pour les petits chantiers et un coffrage avec des poutrelles aluminium pour les grosses portances. En second lieu, vous avez la technique de coffrage verticale. Elle est principalement utilisée dans la réalisation de colonnes de béton, telles que des poteaux ou des voiles. Sa réalisation tient compte principalement des dimensions du coffrage et de la vitesse d’élévation du béton comme il doit supporter de lourdes charges généralement. Enfin, si vous souhaitez réaliser des pièces préfabriquées, la technique de coffrage en moule est plus adaptée. Par contre, si l’on se réfère aux matériaux utilisés dans le coffrage, on distingue le coffrage en acier, en contreplaqué et en bois.

Le coffrage grimpant pour des travaux en grande hauteur

Le respect du temps de séchage de béton est essentiel pour s’assurer de sa solidité et de sa résistance. Voilà pourquoi il est aussi primordial de savoir bien choisir la technique de coffrage adapté à son projet. Pour des projets en grande hauteur particulièrement, le coffreur optera davantage pour des techniques de coffrage plus spécifique, dont le coffrage grimpant. Cette technique particulière de coffrage permet de réaliser plus aisément les ouvrages en béton en hauteur. Elles sont d’ailleurs réalisées par levées successives et le coffrage est déplacé vers le haut au fur et à mesure du coulage du béton. Ainsi, l’unité se compose essentiellement du coffrage, de la passerelle de travail et de finition, ainsi que des consoles pour le renfort du coffrage. Le déplacement du coffrage grimpant s’effectue à l’aide d’une grue. Dans la réalisation de ce type de coffrage en béton, il faut noter que la prise en compte de la force du vent est essentielle. Plus le vent sera violent, plus la force de la grue et l’envergure des éléments devront être élevées. Il faut aussi porter une attention particulière à la sécurité à toutes les phases des travaux dans le choix d’un coffrage grimpant.