De plus en plus de personnes optent pour le bois afin d’isoler leur habitation par l’extérieur. Cet isolant naturel se fixe sur tous les types de mur et réduit considérablement la facture énergétique. Le bardage en bois met votre maison en valeur, demande peu d’entretien et s’adapte à toutes les bourses.

Les avantages de l’isolation des murs par l’extérieur

L’isolation des murs permet de réduire de 25% les déperditions de chaleur et donc de réduire d’autant la facture de chauffage. Durant l’été, les murs isolés empêchent la chaleur de gagner l’intérieur de l’habitation évitant l’utilisation de climatiseurs. Grâce à l’isolation, le confort est maintenu mais la consommation énergétique baisse.

Bien qu’il soit possible d’isoler les murs de l’intérieur, peu de gens choisissent cette option car toute la maison se transforme en chantier et l’espace habitable est quelque peu réduit par ce travail. L’isolation par l’extérieur est tout aussi efficace sur le plan thermique mais sa mise en place ne perturbe pas la vie des occupants et la surface habitable reste intacte.

Grâce à l’isolation extérieure des murs, les ponts thermiques sont supprimés, la maçonnerie existante est protégée contre les variations de température responsables de dégradations et les vieux murs retrouvent une nouvelle jeunesse. Si vous désirez isoler vos murs et donner du cachet à votre maison, optez pour le bardage en bois extérieur et cliquez ici pour connaître les différentes possibilités.

Les bois massifs et les fibres de bois

Plusieurs essences locales sont utilisées pour le bardage en bois massif car les bois durs comme le chêne, le châtaignier et l’acacia ont une longue durée de vie. Ce sont des bois nobles, plus coûteux mais en contre partie, ils vieillissent très bien à l’état brut. Le bois résineux dont le pin sylvestre ou l’épicéa permet de réaliser un bardage en bois pas cher à la portée de tous.

Un bois moins dur peut être soumis à de fortes chaleurs ou être traité chimiquement en usine pour accroître sa durée de vie ainsi que sa résistance à la moisissure et aux insectes. Ce processus permet d’utiliser de nombreuses essences européennes.

Enfin, le bardage composite en fibres de bois liées à de la résine, du ciment ou un polymère est intéressant car il est étanche, imputrescible et ne change pas de couleur. Il est disponible en multiples tons et textures différentes.

L’entretien du bois de bardage

Les essences de bois sont classées en 5 niveaux selon leur durabilité. Les bois exotiques et les bois durs d’Europe composent la classe 1, celle du bois très durable, c’est-à-dire 25 ans minimum en extérieur. Le bois composite, qui à l’origine servait à remplacer le bois exotique menacé de disparition, appartient aussi à la classe 1. Le bois traité occupe la seconde classe et dure 15 à 25 ans. Ces catégories résistent naturellement aux insectes, aux moisissures et à l’humidité mais une couche de vernis ou de lasure évite les salissures.

Quand un bois résineux est utilisé pour le bardage, il est nécessaire d’appliquer une couche de produit tous les 3 à 4 ans pour assurer une protection suffisante contre l’humidité, les champignons et les insectes. Dans ce cas, le style de pose conseillé est le bardage bois vertical qui permet à l’eau de s’évacuer plus rapidement qu’avec un bardage horizontal.