L’isolation des combles est, parmi les travaux de rénovation, celui qui permet de réaliser le plus d’économies sur sa facture énergétique. Ce travail, permettant de réduire de manière significative la consommation d’énergie, bénéficie d’aides financières importantes et peut même être gratuit grâce au dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie.

La politique énergétique française

Depuis quelques 30 années, la France cherche à diminuer sa consommation énergétique. En effet, ses besoins élevés en pétrole la rendent dépendante de pays du Moyen-Orient où le climat politique n’est pas toujours très serein. A cela s’ajoute la certitude que le changement climatique est dû à l’émission de gaz à effet de serre.

La loi POPE doit permettre à la France de diminuer de 3% par an ses émissions de gaz polluants, impossible à atteindre sans baisser la consommation d’énergies fossiles. Les fournisseurs d’énergies se sont vus obligés de restreindre leurs livraisons et ont alors incité leurs clients à réaliser des travaux pour isoler leur habitation. Quand les distributeurs d’énergies respectent le quota imposé, ils reçoivent des Certificats d’Économies d’Énergie qu’ils « offrent » à leurs clients pour financer leurs travaux d’isolation.

L’importance d’isoler ses combles

Les combles non isolés sont responsables de 30% de la déperdition totale de chaleur produite dans une maison. Cela s’explique par le fait que la toiture est une grande surface directement en contact avec l’extérieur et ensuite par le fait que l’air chaud monte vu qu’il est plus léger. Les travaux d’isolation thermique permettent donc d’économiser 30% d’énergie.

Quand les combles sont perdus, la technique d’isolation consiste à couvrir le sol d’une couche épaisse d’isolant. Il peut s’agir d’isolant en bandes ou sous forme de flocons qui sont soufflés à l’aide d’une machine. L’isolation des combles aménagés ou aménageables est plus complexe car l’isolation se fait en fixant l’isolant entre les chevrons directement sous le rampant.

Les CEE et les autres aides financières

Pour prétendre au financement des travaux d’isolation des combles perdus par les CEE il faut que la maison soit construite au moins depuis 2 ans et que les travaux soient réalisés par un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Cet artisan s’occupe des démarches pour obtenir la prime et sait quels matériaux mettre en œuvre pour répondre aux normes exigées par la réglementation thermique en vigueur.

Le prix d’isolation des combles aménagés ou aménageables peut être fortement réduit grâce à d’autres aides que les CEE. Les principales subventions gouvernementales sont l’éco prêt à taux zéro, la prime rénovation énergétique, la TVA réduite à 5,5% et le crédit d’impôt. En plus de ces aides, il est possible de profiter d’aides régionales ou de celles de l’ANAH.