Rien ne vaut une maison bien isolée dès sa construction. En appliquant les bonnes techniques et en choisissant des matériaux de qualité, vous réduirez votre consommation énergétique ainsi que vos factures d’électricité et de gaz par voie de conséquence. Voici, dans cet article, 3 conseils pour réussir l’isolation d’une maison neuve.

Choisissez soigneusement vos matériaux isolants

Les matériaux requis pour réaliser une isolation thermique maison neuve sont classés en 3 grandes catégories. Tout d’abord, vous avez les isolants minéraux : la laine et la roche qui se veulent impénétrables et imperméables. Sans compter qu’ils présentent un excellent rapport qualité/prix, surtout s’ils sont installés dans une construction neuve. Ensuite, nous pouvons citer les isolants synthétiques comme le polyuréthane, le polystyrène extrudé et polystyrène expansé. Moins chers que les précédents, ils sont toutefois considérés comme des matériaux qualitatifs. Dans la dernière catégorie, on retrouve les isolants écologiques, fort recommandés pour une isolation de maison neuve soucieuse de l’environnement. Ces derniers sont à base de produits végétaux comme la ouate, le chanvre et le bois.

A noter : Libre à vous de choisir l’isolant qui correspond à vos besoins et à votre budget. L’important c’est de vérifier qu’il comporte la certification NF, CE ou ACERMIU qui atteste de sa qualité et de ses performances d’isolation.

Isolez vos murs et votre toiture

Vous pouvez isoler toutes les zones de votre maison, si les murs et la toiture ne le sont pas, ce sera peine perdue. En effet, plus de 20 % de la chaleur perdue dans un logement s’échappe à travers ces endroits. Le toit est, plus précisément, responsable des perditions d’air chaud étant plus léger que l’air froid. Il va donc monter automatiquement, ce qui explique pourquoi on place un isolant plus épais au niveau de la toiture qu’au plancher. L’isolation des combles maison neuve nécessite le recours à la laine soufflée sur le sol. Pour cela, on utilisera un appareil spécialement conçu pour insuffler l’isolant en vrac. En ce qui concerne les combles susceptibles d’être aménagés et transformés en espace de vie, ils doivent être isolés avec des rouleaux agrafés sur la partie interne de la toiture au niveau des rampants.

N’oubliez pas le sol

Les étapes d’isolation maison neuve doivent également inclure le traitement du sol. Etant responsable de 10 % de la chaleur perdue dans une habitation, il ne doit pas être négligé surtout si vous avez choisi un plancher chauffant. L’isolant qui convient à cette méthode de chauffage est le polyuréthane, un matériau rigide qui se pose à même la dalle de béton. Cette démarche doit être réalisée avant la mise en place des tuyaux inclus dans le réseau de chauffage.

A savoir : Le coefficient de résistance thermique exigé pour l’isolation du sol se situe entre 3 et 5 m2K/W.